Les_prieres_chantees

 Pratiques chantées ouvertes à tous 

Toutes nos pratiques sont des prières chantées en français qui permettent de recevoir l’inspiration des êtres éveillés et de faire grandir notre énergie spirituelle. Vous pouvez apporter une offrande de nourriture végétarienne ou de fleurs, qui sera placée sur l’autel, lorsqu’il y a indiqué « tsog » à côté du nom de la pratique.
Quelques-unes de ces pratiques sont présentées ci-dessous.

Prières adressées au bouddha de la sagesse Djé Tsongkhapa, et au protecteur du dharma Dordjé Shougdèn. Grâce à cette pratique, nous pouvons purifier nos négativités, accumuler de l’énergie spirituelle (ou mérite), recevoir de l’inspiration et atteindre une compassion, une sagesse et un pouvoir spirituel très puissants. Nous pouvons également surmonter les obstacles à notre progrès spirituel et créer les conditions favorables qui nous permettront de faire grandir nos qualités intérieures.

  • pratique quotidienne avec 2 temps de méditation (1h10)
  • 1 fois par semaine avec offrande de tsog (1h15)
JQES – 22/11

 L’offrande au guide spirituel , ou Lama tcheupa en tibétain, est un gourou yoga spécial de Djé Tsongkhapa effectué en conjonction avec le tantra du yoga suprême. Elle a été compilée par le premier Pantchèn Lama, Losang Tcheukyi Gyeltsèn, en tant que préliminaire au mahamoudra du tantra. La pratique principale est une méditation pour s’en remettre à notre guide spirituel, mais elle contient aussi toutes les pratiques essentielles des étapes de la voie (Lamrim) et de l’entraînement de l’esprit (lodjong) ainsi que l’étape de génération et l’étape de réalisation du tantra du yoga suprême. En nous en remettant à notre guide spirituel comme étant un avec Djé Tsongkhapa, notre compassion, pouvoir spirituel et en particulier notre sagesse vont grandir naturellement. Vous trouverez un commentaire détaillé à cette pratique dans le livre  Grand trésor de mérite .

  • Tous les 10 du mois pour la longue vie de notre guide spirituel(1h45)
  • Tout les 25 du mois pour une grande accumulation de mérite (1h30)
OGS du 10
OGS du 25

Longues prières adressées au protecteur du dharma Dordjé Shougdèn. Un protecteur du dharma aide, guide et protège toujours les pratiquants en leur accordant des bénédictions, en faisant grandir leur sagesse, en exauçant leurs souhaits positifs et en accordant le succès à toutes leurs activités vertueuses. Cette pratique se fait habituellement une fois par mois dans les centres du bouddhisme kadampa. Nous nous en remettons au protecteur du dharma Dordjé Shougdèn, que nous reconnaissons comme étant inséparable de notre guide spirituel et de Bouddha, afin de restaurer tout engagement que nous pouvons avoir rompu ou laissé dégénérer.

Tout les 29 du mois (3h30 – possibilité de participer à une partie seulement)

Prières de requêtes adressées aux vingt et une manifestations de Tara, également appelées « Libération hors de la douleur ».  Tara est un bouddha féminin, manifestation de la sagesse ultime de tous les bouddhas. Son nom veut dire « libératrice » parce qu’elle nous libère de toutes les peurs, extérieures et intérieures. Tout comme une mère nous protège contre tous les dangers intérieurs et extérieurs, Tara réunit toutes les conditions nécessaires à notre progrès spirituel.

Tout les 8 du mois (1h)

Lorsque nous pratiquons le transfert de conscience, ou powa, avec foi, compassion et concentration, nous pouvons transférer la conscience de ceux qui sont morts récemment vers une renaissance supérieure ou vers le pays pur d’un bouddha. La cérémonie du powa peut être effectuée par une seule personne ou un groupe de pratiquants. Nous prions pour le bien d’une ou de plusieurs personnes décédées, ainsi que pour le bien des innombrables êtres morts récemment. En effectuant cette pratique, nous créons également une vaste collection de mérite. Ainsi, ces prières nous conduira aussi sur le chemin qui mène au pays pur d’un bouddha.

Une fois par mois (1h)

Toutes les souffrances que nous éprouvons résultent de nos perturbations mentales et des actions que nous faisons sous leur influence. Nos perturbations mentales interrompent non seulement notre bonheur et notre paix, mais elles font également obstacles à notre progrès vers le bonheur ultime de la libération et de l’illumination. Cette pratique consiste à réciter et à contempler le Soutra de l’essence de la sagesse ou Soutra du cœur. On peut s’en servir pour vaincre les obstacles extérieurs et intérieurs. Elle peut être effectuée pour notre propre bien ou celui des autres. La réussite de cette pratique dépend de la force de notre foi.

Durée : 45min

Une pratique spéciale de la discipline morale qui s’effectue avec la motivation de bodhitchitta (atteindre l’état éveillé d’un Bouddha pour venir en aide aux êtres vivants). L’essence de cette pratique est de prendre huit engagements et d’essayer de les respecter pendant une période de 24h. Cette pratique nous aide à résoudre les problèmes de cette vie en évitant les causes de la souffrance. Ainsi, elle crée aussi la cause de futures renaissances fortunées. Nous devons d’abord recevoir ces préceptes d’un précepteur qualifié, puis nous pouvons les prendre par nous même aussi souvent que nous le souhaitons.
Merci de vous inscrire en envoyant un mail à cps@meditation-toulouse.org

Tout les 15 du mois (45min)

Sous bien des rapports, cette pratique convient de manière idéale à notre époque actuelle. En nous en remettant à cette pratique avec sincérité, un bon cœur et un esprit plein de foi, il est certain que nous pouvons atteindre la pleine illumination. Pour accomplir un tel résultat, nous devons pratiquer régulièrement la longue sadhana. Avant de pouvoir pratiquer, nous devons d’abord recevoir la transmission de pouvoir de Vajrayogini. Puis nous pouvons approfondir notre pratique grâce à des instructions authentiques. On peut les trouver dans le livre : Le guide du Pays des Dakinis.

Réservé aux pratiquants qui ont reçu les transmissions de bénédiction du Tantra du Yoga Suprême